Deuxième cycle

Maîtrise en géographie | Mémoire (3269) | Professionnelle (3268)

Le programme de maîtrise en géographie vise à former des personnes habilitées conceptuellement et techniquement à comprendre et à solutionner les problèmes d’ordre spatial et territorial aux échelles locale, régionale, nationale et internationale qui affectent la société, et ce aussi bien sur le plan humain que physique.

Cliquer ici pour télécharger le Guide d’information | Programmes de maîtrise

Conditions d’admission

Pour le cheminement avec mémoire et le cheminement professionnel en aménagement du territoire et en systèmes d’information géographique, le/la candidat.e doit :

  • être titulaire d’un baccalauréat (ou l’équivalent) spécialisé en géographie, obtenu avec une moyenne cumulative d’au moins 3,0 sur 4,3 (ou l’équivalent);
  • ou être titulaire d’un baccalauréat (ou l’équivalent) dans un autre domaine, comportant au moins 8 cours de géographie et obtenu avec une moyenne cumulative d’au moins 3,0 sur 4,3 (ou l’équivalent).

Le/la candidat.e titulaire d’un baccalauréat (ou l’équivalent) comportant moins de 8 cours de géographie et obtenu avec une moyenne cumulative d’au moins 3,0 sur 4,3 (ou l’équivalent) pourrait être admis.e conditionnellement à la réussite de cours d’appoint ou d’une propédeutique. Si des cours d’appoint sont jugés nécessaires (maximum de 2 ou 8 crédits), ceux-ci seront prescrits par le sous-comité d’admission et d’évaluation du programme (SCAE) et pourront être suivis en même temps que les cours usuels de la maîtrise. Si une propédeutique est jugée nécessaire (nombre de cours variables entre 3 et 10 selon les candidatures), celle-ci devra être complétée préalablement au début de la maîtrise. Il est à bien noter que la réussite des cours d’appoint ou de propédeutique est conditionnelle à l’admission à l’une ou l’autre des maîtrises, et qu’il faut avoir maintenu une moyenne égale ou supérieure à 3.2/4.3 pour l’ensemble de ces cours (règlement #8 3.5.2). Un cours d’appoint ou de propédeutique échoué nécessite que celui-ci soit repris et réussi, voire un autre, ce sur recommandation exceptionnelle – et donc non automatique – du SCAE (règlement #8, 3.5.3).

Les dossiers des candidat.e.s titulaires d’un diplôme de baccalauréat (ou l’équivalent) obtenu avec une moyenne cumulative inférieure à 3,0, mais égale ou supérieure à 2,8 sur 4,3 (ou l’équivalent), seront étudiés par le (SCAE) et pourront exceptionnellement faire l’objet d’une recommandation d’admission. Dans ces cas, une lettre d’intention expliquant les circonstances de cette plus faible moyenne, et donc du cheminement du/de la candidat.e, mais encore identifiant un.e professeur.e validant la qualité de cette demande, est attendue. Une entrevue, de même que la réussite de cours d’appoint ou d’une propédeutique, pourrait être exigée.

Très exceptionnellement, les candidat.e.s qui ne détiennent pas un baccalauréat (ou l’équivalent) peuvent être admis.e.s après étude de leur dossier par le SCAE, à la condition de posséder les connaissances et compétences requises, une formation appropriée ainsi qu’une expérience jugée pertinente d’au moins trois ans. Une entrevue, de même que la réussite de cours d’appoint ou d’une propédeutique, pourrait être exigée.


Documents requis pour faire une demande d’admission

Les étudiant.e.s ayant réalisé leur baccalauréat en géographie à l’UQAM et ayant une moyenne égale ou supérieure à 3.2 sur 4.3 recevront par courriel de la part du Registraire une offre d’admission préautorisée (janvier pour ceux et celles débutant leur maîtrise en septembre, septembre pour ceux et celles débutant en janvier). Ces étudiant.e.s n’ont qu’à valider cette offre en inscription avant la date butoir indiquée, ce sans produire autre document que ce soit.

Les étudiant.e.s ayant réalisé leur baccalauréat en géographie à l’UQAM et n’ayant pas une moyenne égale ou supérieure à 3.2 sur 4.3, de même que tous.tes les étudiant.e.s des autres programmes ou autres universités, doivent fournir les documents suivants avec leur demande d’admission :

  1. une lettre de motivation précisant un tant soit peu le domaine de recherche (3269) ou champ de spécialisation (3268), puis identifiant, pour les candidat.e.s au profil de recherche avec mémoire, un.e éventuel.le directeur/directrice avec qui ils/elles auront déjà communiqué et qui s’engage à potentiellement les diriger. Cette démarche est importante, car elle permet au DGEO de s’assurer qu’il a les ressources nécessaires pour encadrer les étudiant.e.s. Comme le cursus est tout autre pour les étudiant.e.s du profil professionnel, il ne leur est pas demandé d’identifier de la même façon leur tuteur/trice.
  2. un relevé de notes officiel
  3. trois lettres de recommandation.

Cliquer ici pour plus d’informations ou accéder aux formulaires nécessaires

Passerelles DESS

Le département de géographie de l’Université du Québec à Montréal (DGEO) offre la possibilité aux étudiant.e.s ayant réalisé un DESS en planification territoriale et développement local (3616), ou en système d’information géographique (3246) de profiter d’une passerelle pour s’inscrire à l’une ou l’autre de ses maîtrises.

Attendu que pour ce faire le.la candidat.e doit avoir conservé une moyenne égale ou supérieure à 3.2 sur 4.3 lors de ce programme, la réussite de l’un ou l’autre de ses DESS ne garantit pas une admission sans condition à la maîtrise.

En effet, et comme il vaut pour les candidatures émanant de domaines autres que la géographie, l’admission à l’une ou l’autre maîtrise par le SCAE pourra être assortie de cours d’appoint ou d’une propédeutique.

Ainsi, si un.e candidat.e a réalisé avant son DESS un baccalauréat en géographie, il/elle sera admis.e sans condition.

Dans le cas de candidature d’une personne ayant réalisé avant son DESS un baccalauréat en sociologie ou en génie rural, par exemple, elle pourra être admise conditionnellement à la réussite de cours d’appoint ou d’une propédeutique à déterminer par le SCAE.

Compte tenu de leur nature même, la réussite d’un DESS en planification territoriale et développement local (3616), ou en système d’information géographique (3246) ne saurait valider à elle seule la géographicité des connaissances et compétences nécessaires à la poursuite d’une maîtrise.

Une fois admis.es au programme, les candidat.e.s émanant d’un DESS pourront se faire reconnaître jusqu’à concurrence de trois cours de celui-ci dans leur nouveau programme de maîtrise.

La reconnaissance de quelque cours de DESS n’est toutefois pas automatique, est là encore liée à la géographicité de la formation antérieure au DESS, et relève du SCAE.

Ce programme comporte deux profils :

Profil recherche avec mémoire (code 3269)

Le cheminement avec mémoire vise principalement à former des étudiants pour la recherche et des spécialistes de la géographie habilités à comprendre les rapports que la société entretient avec l’espace, dans une perspective qui rejoint le questionnement des sciences sociales, à utiliser les méthodes et techniques traditionnelles et de pointe concernant le traitement systématique et informatisé de l’information géographique, à analyser l’espace naturel dans ce que la géomorphologie, l’hydrologie, la biogéographie et la climatologie apportent à sa compréhension.

Description officielle du programme
Demande d’admission à l’UQAM

Profil professionnel en aménagement du territoire et en systèmes d’information géographique (code 3268)

Le cheminement professionnel en aménagement du territoire et en systèmes d’information géographique vise à former des professionnels de la géographie appliquée habilités à apporter des solutions aux problèmes d’aménagement du territoire et de planification spatiale des ressources physiques et humaines en utilisant et en développant les outils associés aux systèmes d’information géographique dans une perspective d’analyse de l’espace et d’aménagement du territoire.

Description officielle du programme
Demande d’admission à l’UQAM

Diplôme d'Études supérieures spécialisées en gestion des risques majeurs (3012)
Le DESS en gestion des risques majeurs (3012) offre une formation spécialisée permettant d’approfondir les savoirs et les compétences nécessaires à une approche globale de la sécurité civile afin d’assurer la protection des personnes, des infrastructures et des biens. Cette formation favorise l’ouverture, la polyvalence, l’esprit critique et de synthèse de façon à former des professionnelles et professionnels capables d’intervenir au sein d’équipes multidisciplinaires dans des situations complexes de prévention des risques et d’intervention lors de sinistres majeurs, lesquels exigent la prise en compte de considérations sociologiques, psychologiques, communicationnelles, juridiques, scientifiques et administratives.

Au terme de leur formation, les étudiantes et étudiants du DESS en gestion des risques majeurs seront en mesure de :

  • Identifier le cadre réglementaire, les aspects juridiques ainsi que les mandats, les rôles et les responsabilités des différents intervenants en sécurité civile et gestion des risques majeurs;
  • Anticiper les comportements attendus des collectivités en cas de catastrophe et prévoir des stratégies de communication;
  • Déterminer les paramètres associés à des contingences exceptionnelles;
  • Implanter et appliquer un système de gestion des risques et des sinistres, notamment en matière de continuité des services et des affaires;
  • Documenter les causes et les impacts des sinistres afin de contribuer à une meilleure gestion des risques majeurs et au partage du savoir.

Description officielle du programme
Demande d’admission à l’UQAM

Diplôme d'études supérieures spécialisées en planification territoriale et développement local (3616)

Les territoires : comprendre, planifier, transformer

L’objectif général du programme de Diplôme d’études supérieures spécialisées en planification territoriale et développement local (3616) est de former des professionnelles et professionnels spécialisés en planification territoriale et développement local, dans une perspective de développement humaniste et durable. Le programme vise à réintroduire la dimension humaine dans la logique de développement et conséquemment, prend résolument partie pour la personne et son épanouissement.

Conformément à cet objectif général, ce programme vise à former des étudiantes et des étudiants :

  • à une compréhension globale des problématiques de développement;
  • aux approches, techniques et méthodes de la dynamique territoriale et du développement local les plus appropriées pour répondre aux besoins des organisations publiques, parapubliques et communautaires qui interviennent dans le développement des collectivités;
  • à devenir des professionnelles et professionnels compétents pour :
    • dresser des diagnostics territoriaux;
    • promouvoir les dimensions sociales et culturelles du développement;
    • définir des axes et stratégies de développement;
    • formuler des plans d’action et des stratégies de mise en œuvre;
    • accompagner les acteurs dans leurs projets de développement.
Diplôme d'études supérieures spécialisées en système d'information géographique (3246)

Formation universitaire en géomatique de l’UQAM

Le diplôme d’études supérieures en systèmes d’information géographique (SIG) forme des professionnels hautement qualifiés en géomatique : SIG, traitement des images d’observation de la Terre, cartographie numérique, bases de données géospatiales et cartes interactives web, GPS, analyse spatiale et applications géomatiques dans divers domaines, dont la surveillance du territoire. Les étudiants développent ainsi une expertise recherchée dans ce domaine passionnant, sous-jacent à beaucoup d’activités (gestion du territoire, environnement, transport, urbanisme, gestion des risques, affaires, etc.), et marqué par une évolution technologique continuelle.

Axé sur la pratique professionnelle, le programme s’adresse à des bacheliers en géographie, en urbanisme, en environnement, en géologie, en biologie (écologie), en aménagement du territoire, en foresterie, en informatique, en génie, en marketing, etc. Il vise également des professionnels se trouvant sur le marché du travail depuis plusieurs années souhaitant ajouter à leur CV des compétences en géomatique. Nous admettons donc aussi des personnes ne détenant pas de baccalauréat, mais ayant une expérience professionnelle d’au moins deux ans dans un domaine relié à la géomatique ou au territoire. Les compétences en géomatique sont hautement recherchées en plus des connaissances dans les domaines précités et figurent de plus en plus souvent dans les critères d’embauche des offres d’emplois.
Objectifs

Ce programme vise :
1. la formation de professionnels hautement qualifiés en géomatique de manière à répondre aux besoins croissants de la société dans ce domaine ;
2. la formation de spécialistes en systèmes d’information géographique ou l’habilitation géomatique de spécialistes dans d’autres domaines relatifs au territoire (aménagistes, géologues, géographes, environnementalistes, urbanistes, agents de marketing, planificateurs, etc.);
3. à donner des compétences approfondies dans l’utilisation des principaux logiciels de géomatiques : ArcGIS (ESRI), QGIS, PCI Geomatica, PostGIS, Google Earth Pro, etc. ;
4. l’acquisition d’un esprit critique face aux méthodes, données et logiciels utilisés ;
4. la mise en application en milieu de pratique des connaissances et compétences acquises lors d’un stage en milieu de travail (entreprises privées, gouvernements, ONG, etc.).

Description officielle du programme
Demande d’admission à l’UQAM

Faculté des sciences humaines de l’UQAM

Incontournable du domaine des sciences humaines et sociales, la Faculté des sciences humaines de l’UQAM propose des programmes d’études solidement ancrés tant sur le plan théorique qu’empirique. Elle offre un milieu universitaire dynamique, stimulant et inclusif propice à la réalisation de recherches novatrices, à la liberté intellectuelle et à la démocratisation des savoirs.

Suivez-nous

Coordonnées

Département de géographie
Local A-4030
1255, St-Denis
Montréal (Québec) H2X 3R9